Des forces de l'ordre sécurisent la zone en dehors de l'Assemblée nationale à Abuja, au Nigeria, le 9 juillet 2019. Reuters

Au Nigeria, des violences éclatent entre manifestants chiites et forces de l’ordre

Nouvelle démonstration de violence au Nigeria. Des heurts ont éclaté, mardi 9 juillet, entre des partisans d’un leader chiite emprisonné et les forces de l’ordre aux abords de l’Assemblée nationale à Abuja, la capitale fédérale du pays. Une manifestation du Mouvement islamique du Nigeria (IMN) a pris un tour violent lorsque des manifestants se sont emparés d’un fusil appartenant à l’un des policiers en position à l’entrée principale du bâtiment.

« Ils se sont emparés du fusil de l’un d’entre eux et ont tiré sur un autre policier debout non loin de là », a déclaré un témoin. « Le type sur lequel ils ont tiré n’a été que blessé et a été rapidement évacué vers la clinique de l’Assemblée nationale, ainsi que celui dont le fusil a été dérobé, parce qu’il avait des contusions à la tête à cause de l’attaque », a-t-il ajouté.

Les forces de sécurité ont riposté en ouvrant le feu sur les manifestants, blessant certains d’entre eux, selon des témoins.

FRANCE 24 – 9 juillet 2019

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*