COMMENT L’AUSTRALIE S’EST QUASIMENT DÉBARRASSÉE DU COVID-19

Courrier tunisien – 01 Décembre 2020 – 08:44 –

Photo : la vie a repris à Melbourne, capitale du Victoria, depuis la levée du deuxième confinement fin octobre. Aucun nouveau cas n’a été détecté depuis. © Recep Sakar, Anadolu Agency via AFP

L’État du Victoria, le plus touché du pays, n’a enregistré aucun nouveau cas depuis fin octobre, au prix d’un nouveau confinement de 112 jours.

Éliminer le Covid-19 ? Beaucoup en rêvent, le Victoria l’a fait. Cet État au sud-est de l’Australie n’a enregistré aucun nouveau cas depuis la fin du mois d’octobre. « Si vous n’avez aucun nouveau cas pendant 28 jours, vous n’avez quasiment aucune chance d’avoir de contamination dans la communauté », a confirmé auprès de la télévision publique ABC le Dr Hassan Vally, épidémiologiste à l’université de La Trobe, à Melbourne. Des cas ont bien sûr pu passer à travers les mailles du filet, mais « plus vous passez du temps sans détecter de nouveau cas, plus vous pouvez être confiant d’avoir éliminé le virus ».

Le Victoria a donc gagné sa bataille contre le virus, mais aux prix de lourds sacrifices. Après un confinement national au printemps, l’État, et surtout sa capitale Melbourne – 5 millions d’habitants –, a pris de plein fouet une deuxième vague épidémique survenue plus tôt qu’en Europe, dès juillet, en plein hiver dans l’hémisphère sud. Avec 400 à 500 nouveaux cas quotidiens en moyenne, le gouvernement local a décidé le 8 juillet de reconfiner la métropole, puis l’État tout entier. Les habitants de Melbourne ont dû de nouveau s’astreindre à 112 jours de confinement strict jusqu’au 28 octobre.

26 fois moins de décès par habitant qu’en France

Au plus fort de la deuxième vague début août, le Premier ministre du Victoria, Daniel Andrews, a même déclaré « l’état de catastrophe », l’étape d’après l’état d’urgence, et mobilisé l’armée pour contrôler les mesures de quarantaine. L’Australie a pourtant plutôt bien géré l’épidémie de Covid-19 : elle n’a enregistré que 908 décès pour 25 millions d’habitants, soit près de 26 fois moins de décès par habitant qu’en France. Le Victoria a été particulièrement touché, concentrant à lui seul 90 % des décès du pays alors qu’il ne représente qu’un quart de la population.

La deuxième vague semble désormais passée. Le dernier patient hospitalisé pour Covid-19 dans le Victoria est sorti de l’hôpital le 23 novembre. Ce lundi 30 novembre, seulement onze nouveaux cas avaient été enregistrés en 24 heures : neuf en Nouvelle-Galles du Sud, un dans le Queensland et un dans le Territoire du Nord. Sur les 68 nouveaux cas détectés la semaine passée, seulement huit avaient contracté le virus en Australie, les autres ayant été contaminés à l’étranger. L’État d’Australie-Méridionale a bien détecté un cluster d’une trentaine de cas mi-novembre et décidé d’un confinement très strict de six jours pour casser la chaîne de contamination, mais l’a levé trois jours plus tôt que prévu en ne constatant pas de nouveaux cas hors des personnes en quarantaine.

Le vaccin obligatoire ?

Les États voisins du Victoria, qui avaient pour la plupart fermé leurs frontières pour se préserver de la deuxième vague, commencent à lever leurs restrictions. Les vols de Melbourne vers Sydney ont repris lundi 23 novembre, accueillis dans la joie par des maîtres nageurs de la célèbre plage de Bondi et drag-queens, permettant des retrouvailles tant attendues entre des familles et des couples séparés par le virus depuis plusieurs mois. La Tasmanie a également rouvert sa frontière dans la semaine ; le Queensland et l’Australie-Méridionale ont prévu de le faire dès le 1er décembre.

Une rue désertée d’Adélaïde, la capitale de l’Australie-Méridionale, pendant les quelques jours du deuxième confinement éclair de l’État mi novembre. © BRENTON EDWARDS / AFP

Le défi pour le pays continent est maintenant de s’assurer que le virus, qui ne circule quasiment plus sur son territoire, n’y soit pas à nouveau importé. Les autorités pourraient à l’avenir exiger des visiteurs étrangers qu’ils soient vaccinés ou se soumettent à une période de quarantaine. La compagnie aérienne australienne Qantas imposera en tout cas à ses passagers d’être vaccinés.

Pour les Australiens, la campagne de vaccination devrait débuter en mars 2021. Mi-août, le Premier ministre Scott Morrison s’était prononcé en faveur d’une vaccination obligatoire. « Il y a toujours des exemptions à la vaccination, pour des raisons médicales, mais cela devrait être la seule », avait-il déclaré au micro de la radio 3AW, avant de se rétracter. Le vaccin sera bien réservé aux seuls volontaires, a finalement confirmé le ministre de la Santé, Greg Hunt. En attendant le vaccin et profitant de l’accalmie sur le plan sanitaire, Melbourne se prépare à accueillir l’Open d’Australie fin janvier, et pourrait même s’offrir le luxe d’avoir du public dans les tribunes.

 Par Thibaut Déléaz

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*