VACCINS ANTI-COVID : CINQ DEGRÉS DE PRIORITÉ POUR LES BÉNÉFICIAIRES EN FRANCE

Courrier tunisien – 01 Décembre 2020 – 07:51 –

Photo: le BAC 420 OLIVO, le container à -80°C, utilisé par de nombreux logisticiens pour acheminer les vaccins. 

Plusieurs laboratoires ont mis au point des vaccins anti-Covid dont les américains avec Pfizer et Moderna, les anglais avec AstraZeneca, les russes avec Sputnik, ou encore les chinois avec Sinovac et Sinopharm. En France, cinq degrés de priorité sont listés pour les bénéficiaires. 

300 millions de doses ont été commandées par l’Union européenne, dont 15% devrait revenir à la France selon le Premier ministre Jean Castex et le Président Emmanuel Macron. Ces vaccins à efficacité entre 70 et 95% devront être administrés, selon la Haute autorité de santé, par degré de priorité (politique presque similaire dans tous les pays de l’UE), et en fonction de leur disponibilité. 5 degrés de priorité :

  1. Les personnes résidantes en EHPAD (750.000 personnes) et le personnel soignant (90 à 100.000 personnes) seront les premiers vaccinés.

  2. Les personnes âgées de plus de 75 ans.

  3. L’ensemble des personnes à risque compte tenu de leurs comorbidités, pouvant potentiellement développer une forme grave en réaction au Covid-19, et quelque soit leur âge ; l’ensemble des professionnels du secteur de la santé et du médico-social et les professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays (santé, éducation…).

  4. Professionnels dont l’environnement de travail favorise l’infection (contacts réguliers du public, milieu clos, etc) et personnes vulnérables ou précaires (résidents en hôpital psychiatrique, sans domicile fixe, détenus…)

  5. Personnes de plus de 18 ans et sans comorbidités.

Ces recommandations seront à actualiser et à adapter en fonction des données sur chaque vaccin et de leur disponibilité effective selon la professeure Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique des vaccinations.

Notons que les vaccins français en cours sont au stade 2 (testés sur un petit nombre de personnes), et passeront vraisemblablement au stade 3 d’ici la fin de l’année. Il s’agit des laboratoires Sanofi et Pasteur, associés à l’américain Merck.

Par Malika El Kettani

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*