PRES DE 55°C : LA VALLEE  DE  LA  MORT ENREGISTRE UNE TEMPERATURE  RECORD SUR TERRE

Courrier tunisien – 17 Août 2020 –  17 :46  –
La Vallée de la Mort, en Californie, vient d’essuyer la température la plus élevée jamais enregistrée sur Terre depuis le début des relevés. Ce dimanche après-midi, il a fait près de 55°C.
Un nouveau record ?
Située dans le désert des Mojaves (Californie), la Vallée de la mort n’a jamais aussi bien porté son nom. Et pour cause, ce dimanche, le mercure y a grimpé jusqu’à 54,4°C ! Cette nouvelle température, enregistrée par un système automatique du National Weather Service (NWS) à 15h41 (heure locale) sur le site de “Furnace Creek” (le ruisseau de la fournaise), pourrait bien être un record.
L’Organisation météolorogique mondiale (OMM) a d’ores et déjà témoigné sur Twitter son intention de vérifier l’observation, tout comme la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA). C’est d’ailleurs cette agence qui se chargera de valider ou non ce record.
Auparavant, la température la plus élevée enregistrée de manière fiable sur Terre était de 54 ° C. C’était en 2013, toujours dans la Vallée de la mort. Notez qu’une lecture plus élevée de 56,6°C aurait été enregistrée en juillet 1913 dans la même région. Toutefois, ces résultats ont toujours été contestés. Il en est de même pour les 55 °C enregistrés à Kebili, en Tunisie, en 1931.
Vague de chaleur et coupures d’électricité
Ce nouveau record potentiel a été enregistré au beau milieu d’une vague de chaleur qui frappe depuis trois jours la côte ouest des États-Unis. D’après les prévisionnistes, ces températures devraient encore augmenter jusqu’à demain (mardi), avant de lentement commencer à baisser.
Cette flambée des températures a également provoqué une forte augmentation de la consommation d’électricité, obligeant le California Independent System Operator, l’exploitant du réseau de l’État, à couper le courant à près de quatre millions de personnes vendredi soir. Il avait initialement été demandé aux habitants de la région de réduire la consommation d’électricité entre 15 heures et 22 heures.
À notez également que plusieurs villes du Moyen-Orient, notamment en Irak, ont également essuyé des températures dépassant les 50 °C le 30 juillet dernier. Il a fait notamment 52,8 °C à l’aéroport de Bassorah, ou encore plus de 51°C à Bagdad. Pour rappel, le record absolu de température en France a été établi le 28 juin 2019, avec 46 °C enregistrés à Vérargues dans le Gard.
Il y a quelques jours, de nouveaux travaux ont d’ailleurs précisé la façon dont les épisodes de sécheresses édaphiques durables devraient évoluer dans notre pays, mais plus généralement en Europe, avec le changement climatique. En cas de poursuite des émissions de carbone au rythme actuel, a t-on appris, le Vieux Continent est promis à une multiplication assez brutale des périodes de stress hydrique prolongé.
Par Brice Louvet

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*