TUNISIE-GROUPE CHIMIQUE : VERS LE CHÔMAGE TECHNIQUE

Courrier tunisien – 30 Juillet 2020 – 19:42 –
Pas moins de 15.000 agents et cadres du Groupe Chimique Tunisien (GCT), des usines situées dans les gouvernorats de Gabès, Gafsa, Sfax ainsi que leurs filiales, vont se retrouver au chômage technique si le gouvernement n’intervient pas en injectant les fonds nécessaires pour le payement de leurs salaires, a affirmé le secrétaire général de la Fédération générale du pétrole et des produits chimiques  à la TAP.
Ainsi et toujours selon la même source, la direction générale est en train de préparer les procédures d’entrée en chômage technique. Et de soutenir que les employés du GCT risquent de ne pas percevoir les salaires du mois d’août 2020.
Le GCT compte 6 usines actives dans le secteur de la production d’engrais chimique, installées à Gabès, Sfax et Gafsa. Ces usines sont en arrêt depuis plusieurs semaines en raison de la rupture de stock du phosphate commercial fourni par les zones de production du phosphate à Gafsa.
Le directeur régional du groupe à Gafsa, Abdallah Fajraoui, a, pour sa part, mis en garde contre les répercussions de l’arrêt de la production du phosphate commercial sur le GCT. Et de soutenir que cela pourrait entraîner une rupture d’engagement envers les clients locaux et étrangers (engendrant une perte de marché, ndlr) et que la survie du secteur dépend de la reprise d’approvisionnement dans les plus brefs délais.
A noter qu’entre 12 et 16 tonnes/jour de phosphate sont nécessaires pour entretenir l’activité quotidienne de la Compagnie des phosphates de Gafsa et alimenter ses deux principaux clients à savoir la CPG et la société tuniso-indienne d’engrais « Tunisian Indian Fertilizer » (Tifert).
Mais depuis quelques mois, des protestataires entravent l’acheminement du phosphates aux sites de production d’engrais.
Le secteur du phosphate et des engrais emploie près de 30.000 personnes, précise Business News.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*