MONTRÉE DU DOIGT, L’ESPAGNE ASSURE CONTRÔLER L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

Courrier tunisien – 27 Juillet 2020 – 21:41 –

Photo : Un homme à vélo portant un masque, dans une rue de Lérida en Espagne, le 13 juillet 2020. © Pau Barrena, AFP
Le gouvernement espagnol a assuré, dimanche, contrôler l’épidémie de coronavirus sur son territoire, au lendemain de la décision des autorités britanniques de placer en quarantaine tout voyageur revenant d’Espagne.
Les autorités espagnoles ont réagi, dimanche 26 juillet, au lendemain de la décision du Royaume-Uni de placer en quarantaine tout voyageur revenant de ce pays. « L’Espagne est sûre. Elle est sûre pour les Espagnols, elle est sûre pour les touristes », a déclaré la cheffe de la diplomatie espagnole Arancha Gonzalez Laya à la presse.
Elle a ajouté que son gouvernement s’employait à convaincre son homologue britannique d’exclure les Baléares et les Canaries des territoires pour lesquels s’impose la quatorzaine, notant que la circulation du virus y était bien plus faible qu’au Royaume-Uni.
Deuxième destination touristique mondiale derrière la France, l’Espagne espérait pouvoir attirer suffisamment de touristes britanniques ou allemands notamment pour sauver ce qui pouvait l’être de sa saison estivale.
Mais les cas de Covid-19 ont triplé en deux semaines dans le pays, en particulier dans la région touristique de Catalogne et dans la région voisine d’Aragon. Sur les plus de 280 foyers surveillés par les autorités, les plus importants se situent à Barcelone et Lérida, en Catalogne, et Saragosse.
Les hôpitaux maîtrisent le flux des patients infectés par le Covid-19 et plus de la moitié des nouveaux cas enregistrés dans le pays sont asymptomatiques, a souligné le ministère espagnol des Affaires étrangères dans un communiqué. Les récents foyers de contamination apparus en Aragon et en Catalogne après la levée des mesures de confinement devraient être rapidement circonscrits, a-t-il ajouté.
Un bilan officiel des victimes du Covid-19 sous-estimé en Espagne ?
L’un des pays les plus touchés par la pandémie, l’Espagne a enregistré plus de 28 000 morts et 290 000 cas de contamination, un bilan cependant moins lourd qu’au Royaume-Uni, où le Covid-19 a coûté la vie à plus de 45 600 personnes.
Ce bilan officiel espagnol, tout comme le britannique d’ailleurs, ne prend en compte que les cas confirmés de contamination. En ajoutant les cas suspects, le bilan s’élèverait en Espagne à 44 868 morts, selon le quotidien El Pais, qui a publié dimanche une enquête sur l’épidémie en compilant les données fournies par les autorités régionales.
Le calcul est cohérent avec une étude sur la surmortalité du Centre national d’épidémiologie et du Centre national de la statistique publiée en juin.
Selon cette étude, l’Espagne a enregistré au cours des 21 premières semaines de l’année 43 945 morts de plus que durant la même période de 2019. Il a été cependant impossible de confirmer un lien avéré entre ces décès et le Covid-19, souligne France 24.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*