CORONAVIRUS : UN NOMBRE RECORD DE CONTAMINATIONS DANS LE MONDE EN UNE JOURNÉE

Courrier tunisien – 04 Juillet 2020 – 21:47 –
Photo : la Floride vient de décréter un couvre-feu après un nouveau pic de contamination. REUTERS STAFF
L’OMS a enregistré samedi une augmentation record du nombre de cas confirmés de contaminations au coronavirus dans le monde, avec une hausse de 212.326 cas en 24 heures. La Floride vient d’annoncer un couvre-feu.
 L’Orgaisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré samedi une augmentation record du nombre de cas confirmés de contaminations au coronavirus dans le monde, avec une hausse de 212.326 cas en 24 heures.
Les augmentations les plus importantes ont été constatées aux Etats-Unis, au Brésil et en Inde, selon les données quotidiennes de l’OMS.
Le dernier record, qui faisait état d’une hausse de 189.077 cas de contaminations confirmées en une journée, date du 28 juin. Le nombre de décès est resté stable à 5.000 par jour en moyenne.
Le nombre total de contaminations confirmées a franchi vendredi les 11 millions, selon un décompte établi par l’agence Reuters, marquant une étape importante dans la propagation de l’épidémie.
Près de 130 000 morts aux Etats-Unis
Les Etats-Unis ont enregistré 52.492 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours de la seule journée de samedi, a rapporté la principale agence fédérale américaine en matière de protection de la santé publique.
L’agence a également recensé 749 décès supplémentaires en l’espace de 24 heures, ce qui amène le bilan total à 129.397 morts.
Dans sept Etats du pays (Alabama, Alaska, Idaho, Mississippi, Caroline du Nord, Caroline du Sud et Tennessee), la progression sur 24 heures est sans précédent depuis le début de l’épidémie.
Un couvre-feu en Floride
En Floride, qui a enregistré 11.458 cas supplémentaires sur la seule journée de samedi après un record de 10.109 jeudi, un couvre-feu a été instauré dans le comté de Miami-Dade, le plus peuplé de l’Etat, à compter de vendredi, coup d’envoi des festivités de la Fête de l’indépendance.
Les autorités locales ont également empêché la réouverture de lieux de divertissements comme les casinos et les clubs de strip-tease. Le port du masque en public y est déjà obligatoire depuis cette semaine, de même que dans le comté voisin de Broward.
Dans l’Arkansas, le gouverneur républicain Asa Hutchinson a autorisé vendredi les municipalités à prendre des arrêtés rendant le port du masque obligatoire.
La veille, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, avait lui aussi pris une décision similaire après s’être longtemps opposé au port obligatoire du masque.
Le rebond de l’épidémie de coronavirus, particulièrement marqué dans les Etats du Sud et de l’Ouest du pays, a alarmé les responsables de la santé publique qui ont redoublé de messages de prudence à l’approche du week-end du 4-Juillet, où les Etats-Unis célèbrent la Déclaration d’indépendance de 1776.
Bill Saffo, maire de Wilmington, en Caroline du Nord, a expliqué que les enquêtes épidémiologiques avaient permis d’imputer de nombreuses contaminations à des rassemblements de grande ampleur, et a ajouté que les festivités du 4-Juillet allaient vraisemblablement amplifier la tendance surtout si la population ne respecte pas les règles de distanciation physique ou s’abstient de mettre un masque.
Nouvelle poussée
« Nous savons que cette transmission va se produire. Nous savons que probablement dans deux semaines, nous observerons une nouvelle poussée liée au week-end du 4-Juillet », a-t-il dit sur CNN.
Au niveau national, la progression de l’épidémie était vendredi soir de 53.483 nouveaux cas, selon le décompte de Reuters, en deçà du record observé la veille avec 55.405 cas supplémentaires sur une journée.
La mortalité quotidienne a reculé ces dernières semaines, sans doute le signe de la proportion croissante parmi les cas positifs de personnes jeunes et en bonne santé, moins exposés aux formes les plus graves du Covid-19.
Pour autant, Jerome Adams, médecin fédéral en chef, a appelé à la prudence: les effets en matière de mortalité du rebond observé depuis la mi-juin ne sont pas encore visibles et il faudra encore attendre au moins deux semaines, a-t-il dit sur Fox.
Depuis le début de l’épidémie, les Etats-Unis ont enregistré plus de 2,7 millions de cas, ce qui représente près du quart des quelque 520.000 décès provoqués par le Covid-19 depuis le tout premier mort, le 10 janvier dernier dans la ville chinoise de Wuhan.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*