COVID-19 : LE SAISISSANT CONTRASTE ENTRE LES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE 

Courrier tunisien – 05 Juin 2020 – 16:48 –
Au 4 juin, l’on dénombrait 2 092 décès dans les quatre pays cités ici (Algérie, Maroc, Tunisie et Egypte) contre 94 517 décès en France, Espagne, Italie et Turquie.
Située à quelques kilomètres l’une de l’autre, les deux rives de la Méditerranée offrent un contraste saisissant dans la propagation et la mortalité du covid-19. Le différentiel notable entre les deux côtés de la mer blanche médiane (nom de la Méditerranée dans l’arabe classique) viendrait-il des protocoles de traitement choisis, de la latitude géographique (impensable quoique) ou de l’immunité développée par les maghrébins dans les vieilles politiques de prévention à base de chloroquine ? Le médicament du pauvre aurait-il plus de pouvoirs que celui du riche ?
Répondre par l’affirmative reviendrait à valider le protocole Didier Raoult appliqué méthodiquement dans les pays du Maghreb par la réquisition du stock des laboratoires Sanofi (Maroc), la réactivation de la production (Algérie) et l’importation (Tunisie). Pour une fois, les trois pays du Maghreb ont adopté le même réflexe, mis en branle les mêmes approches de traitement quoique avec une coopération scientifique réduite au symbolique.
A la date du jeudi 4 juin, le nombre de personnes infectées au covid-19 s’établissait à 8 030 au Maroc avec 7 215 guérisons et 236 décès. L’Algérie voisine voit son bilan se rapprocher des 10 000 cas, avec exactement 9 831 cas confirmés, 6 297 guérisons et 681 décès. S’ils ont un bilan plutôt faible comparé au Nord, les pays font partie des pays les plus touchés sur le continent africain, d’où les hésitations des pouvoirs publics à décréter la fin du confinement.
La Tunisie qui a, elle, réouvert cafés et restaurants depuis le 4 juin présente un bilan de 1087 contaminations, 965 guérisons et 49 décès à rapporter à sa population de 10 millions d’habitants, trois fois moins importante que celle de ces deux puissants voisins cités ci-haut. Le pays qui présente le plus de décès sur la partie sud est l’Egypte, puissance démographique de la région (100 millions d’habitant) avec 29 767 cas de contamination, 7 756 guérisons et 1 126 décès. Sans commune mesure avec la Turquie située en face et présentant 167 410 cas, 131 778 guérisons et 4 630 décès.
Sur l’autre rive de la Méditerranée, le bilan est beaucoup plus lourd. Ainsi, l’Espagne, en confinement depuis trois mois, a recensé 240 660 cas positifs, pour 150 376 guérisons et 27 133 décès. L’Italie dénombre pour sa part 234 013 cas, 161 895 guérisons cas et 33 689 décès. Pour sa part, la France présente au 4 juin 152 444 cas, 69 976 guérisons et 29 065 décès.
En tout, l’on dénombrait 2 092 décès dans les quatre pays cités ici (Algérie, Maroc, Tunisie et Egypte) contre 94 517 décès en France, Espagne, Italie et Turquie. Le Maroc est avec l’Algérie et la Tunisie voisine l’un des nombreux pays africains à avoir dès le départ misé sur le traitement de Didier Raoult.
Par Zeinab Filali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*