AFRIQUE: LA REVUE DE PRESSE DU 24 MARS 2020

Courrier tunisien – 24 Mars 2020 – 22:37 –
Au moins 70 soldats tués dans une embuscade jihadiste au Nigeria
Au moins 70 soldats ont été tués dans l’attaque de leur convoi dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé mardi des sources sécuritaires. La région est en proie aux violences du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest. Une attaque jihadiste contre un convoi de soldats nigérians a fait au moins 70 morts, dans la région de Konduga, dans l’État du Borno, ont annoncé mardi 24 mars des sources militaires. « Nous enregistrons de très lourdes pertes », a déclaré sous couvert d’anonymat une source militaire de haut rang. « Au moins 70 soldats, selon cette source, sont morts dans l’embuscade » tendue lundi dans le nord-est du Nigeria, une région en proie aux violences du groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP). « Les ‘terroristes’ ont spécifiquement visé un camion chargé de lance-roquettes RPG et de grenades avant d’incendier le véhicule », a déclaré une autre source militaire. Soixante-dix corps ont été retrouvés « mais le bilan pourrait être beaucoup plus important et l’opération de comptage est toujours en cours », a ajouté cette source. France24
Plus de 60 migrants clandestins retrouvés morts dans un conteneur routier au Mozambique
Plus de 60 migrants clandestins en provenance du Malawi ont été retrouvés morts mardi matin, vraisemblablement asphyxiés, dans un conteneur routier intercepté dans le centre du Mozambique, a-t-on appris de source sanitaire locale. « Un camion venu du Malawi transportant des migrants clandestins, vraisemblablement éthiopiens, a été contrôlé sur le pont de Mussacana, dans la province de Tete. 64 personnes ont été retrouvées mortes, 14 ont survécu », a indiqué sous couvert d’anonymat à l’AFP cette source hospitalière. « 64 personnes ont été retrouvées mortes. Seules 14 ont survécu », a ajouté cette même source en précisant que « l’asphyxie est la cause probable de leur mort ». … Le Mozambique est considéré comme l’une des routes favorites des migrants clandestins, notamment venus d’Ethiopie, qui cherchent à rallier l’Afrique du Sud et sa principale mégapole Johannesburg dans l’espoir d’y trouver un emploi. RTBF
L’Afrique face au défi du coronavirus
L’épidémie de coronavirus n’est plus une menace pour l’Afrique, c’est maintenant une réalité car de plus en plus de pays du continent ont confirmé des cas. L’Afrique de l’Est est la dernière région à confirmer des infections. Le Soudan a confirmé la mort d’un homme de 50 ans, tandis que l’Éthiopie indique qu’un Japonais qui s’est récemment rendu dans le pays a été testé positif au Covid-19. Vendredi, une Kenyane, qui a voyagé des États-Unis via Londres testé positif au coronavirus. Ce premier cas avait déclenché la panique à Nairobi. Des photos et des vidéos diffusées sur les médias sociaux montraient des consommateurs remplissant des paniers avec du désinfectant pour les mains, du savon et de la nourriture. « Chaque pays peut encore changer le cours de cette pandémie en renforçant sa préparation ou sa réponse aux situations d’urgence », a déclaré Matshidiso Moeti, directeur régional de l’OMS pour l’Afrique. L’organisation intergouvernementale indique qu’elle est passée du mode « préparation » au mode « réponse » sur le continent. BBC
Coronavirus : confinement en Afrique du Sud, couvre-feu au Sénégal et en Côte d’Ivoire
Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a imposé lundi un confinement strict de trois semaines dans son pays, le plus touché par l‘épidémie de coronavirus en Afrique subsaharienne, tandis que le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont proclamé l‘état d’urgence assorti d’un couvre-feu, des mesures toutefois difficiles à appliquer dans un continent où sortir travailler est parfois une question de survie. “Un confinement national sera mis en place pendant vingt-et-un jours (…). Il sera imposé à partir de jeudi minuit”, a annoncé avec gravité M. Ramaphosa lors d’un discours télévisé. … En Afrique de l’Ouest, deux chefs d’Etat, le sénégalais Macky Sall et l’Ivoirien Alassane Ouattara ont annoncé lundi soir des mesures similaires: instauration de l‘état d’urgence et couvre-feu nocturne. Le coronavirus “gagne du terrain” dans plusieurs régions sénégalaises (79 cas officiellement recensés), selon Macky Sall. AfricaNews
Coronavirus en RDC: la province du Haut-Katanga en confinement total pour deux jours
Le gouverneur de province a annoncé cette mesure, dimanche 22 mars au soir, après que les services sanitaires aient détecté deux cas de coronavirus parmi les passagers d’un vol Congo Airways. L’avion transportait au total 75 passagers, selon les autorités provinciales. L’annonce du gouverneur de la province du Haut-Katanga a été faite dimanche soir sur la radio et télévision nationale. Jacques Kyabula Katwe a déclaré que deux cas positifs de coronavirus ont été détectés sur les passagers arrivés de Kinshasa dans la journée. Étant donné que 73 autres passagers doivent être retrouvés et identifiés, le gouverneur a décrété deux jours de confinement total sur toute l’étendue de la province. Et pour faire appliquer cette mesure, des militaires et des policiers ont été déployés dans plusieurs quartiers du centre-ville de Lubumbashi. RFI
Coronavirus en Afrique : quelles conséquences économiques ?
La crise sanitaire actuelle liée au Covid-19 pèse fortement sur les économies du continent qui ont misé, soit sur le tourisme, soit sur les exportations des matières premières, notamment les hydrocarbures. État des lieux. La pandémie a fait chuter brutalement les prix des hydrocarbures. Une catastrophe pour de nombreux pays africains, dépendants de cette manne. Le prix du baril de pétrole de référence, le Brent, s’est échangé à 28 dollars ce mercredi 18 mars sur les marchés. Il était encore à un peu plus de 50 dollars au mois de février. Le Nigeria, premier pays producteur d’hydrocarbures du continent, est le pays le plus fragilisé par cette violente chute des prix. La production de pétrole y représente plus de la moitié des recettes publiques. … L’Angola, deuxième pays producteur d’or noir sur le continent, connaît également une situation économique fragile, car très dépendant de la manne pétrolière. … Ou encore les pays francophones comme la République démocratique du Congo ou le Gabon, dépendants aussi fortement des fluctuations des prix du baril. TV5Monde
Le mouvement de contestation « Hirak » forcé de muter face au coronavirus
Le nouveau coronavirus a réussi, du moins momentanément, là où le régime algérien avait échoué: mettre fin aux marches du « Hirak », le mouvement populaire inédit qui ébranle le pouvoir depuis plus d’un an. Mais ce soulèvement pacifique va survivre sous une forme différente et rebondir à la fin de la pandémie, prédisent les analystes. « Si le président (Abdelmadjid) Tebboune tire pour l’heure de cette crise un prestige inédit, il risque de payer très cher d’éventuelles défaillances dans la réponse publique à la pandémie, défaillances qui, le moment venu, pourraient relancer la contestation avec une vigueur renouvelée », avertit l’historien Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po Paris. VOA
Kenya: six millions de masques destinés à l’Allemagne disparaissent à l’aéroport
Six millions de masques type FFP2, en Transit, ont disparu d’un aéroport du Kenya à la fin de la semaine dernière, selon le magazine Spiegel. Ces masques devaient être livrés à l’Allemagne le 20 mars dans le cadre de lutte contre la pandémie au Coronavirus. Cette perte a été confirmée à l’AFP, mardi, par une porte-parole du ministère allemand de la Défense. Les autorités tchèques avaient saisi le 17 mars 680.000 masques et des appareils respiratoires dans un entrepôt d’une entreprise privée de Lovosice, au nord de Prague, présentant l’opération comme un grand succès contre le trafic existant dans ce domaine. Une partie de ces masques étaient en fait un don chinois destiné à l’Italie, le pays européen le plus touché par la pandémie. Sahel-Intelligence
L’accès à l’eau, essentiel contre le coronavirus
Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon est l’une mesure de protection de base contre le Covid-19. Pourtant, selon l’Onu, une personne sur trois n’a toujours pas accès à l’eau en 2020 dans le monde. Plus d’un millier de cas d’infection au Covid-19 ont été recensés en Afrique et des mesures drastiques sont entrées en vigueur depuis ce week-end. Ces mesures, surtout de confinement, sont accompagnées de messages de sensibilisation, comme celui de se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon. Pourtant, selon l’Onu, une personne sur trois – soit 2,2 milliards d’êtres humains – n’ont toujours pas accès à l’eau en 2020. DW
Somalie: des troupes éthiopiennes pénètrent au Jubaland
Plusieurs centaines de soldats éthiopiens sont entrés samedi et dimanche 22 mars en Somalie, dans une région frontalière avec le Kenya, une zone où la tension est vive depuis plusieurs semaines. Le pouvoir central somalien est engagé dans un bras de fer avec la région fédérale du Jubaland. Les soldats des deux camps se sont déjà affrontés et l’arrivée des troupes éthiopiennes n’a rien de rassurant. Aucune information n’est venue d’Addis-Abeba pour expliquer ce déploiement de forces. Des centaines de soldats des Forces de défense nationale éthiopienne (ENDF) se sont installés dans la région somalienne de Gedo qui appartient au Jubaland, un des États fédérés du pays. RFI
L’opposition guinéenne maintient la pression sur Alpha Condé
L’opposition appelle à la poursuite de la contestation après les législatives et le référendum constitutionnel du 22 mars. Pour le parti au pouvoir, la messe est dite et il faut regarder l’avenir. Alors que l’on attend toujours les résultats du double scrutin du dimanche 22 mars, l’opposition, qui avait appelé au boycott de ces élections, se félicite du suivi de son mot d’ordre. Pour l’ancien Premier ministre, Sidia Touré, un des chefs de file de l’opposition, « dans beaucoup d’endroits, les jeunes n’ont pas permis que ces élections se tiennent. La Cédéao, l’Union africaine et les autres organisations internationales ont refusé de superviser ces élections. Cela veut dire que ces élections ne sont reconnues ni par nous ni par la communauté internationale. » Regroupée au sein du FNDC, le Front national pour la défense de la Constitution, l’opposition entend maintenir la pression sur le pouvoir du président Alpha Condé. « Nous allons continuer à refuser ces résultats. L’opposition en Guinée est majoritaire, il ne faut pas se tromper là-dessus », dit l’opposant Sidia Touré. DW
Malawi: après l’annulation de la présidentielle, le nouveau scrutin fixé au 2 juillet
Les Malawites se rendront aux urnes le 2 juillet pour élire leur président, après l’annulation historique pour cause de fraude du scrutin de 2019 remporté par le chef de l’Etat sortant Peter Mutharika, a annoncé lundi la Commission électorale. En février, la Cour constitutionnelle, saisie par l’opposition, avait invalidé la présidentielle de mai 2019, remportée de justesse par le chef de l’Etat sortant Peter Mutharika. Selon la Commission électorale (MEC), Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014, avait devancé au premier tour de 159.000 voix Larazus Chakwera, à la tête de la principale formation d’opposition, le Parti du congrès du Malawi (MCP). La Cour constitutionnelle avait justifié l’annulation du scrutin par des « irrégularités systématiques et graves », dont le recours au liquide correcteur blanc sur de nombreux procès-verbaux. Elle avait ordonné un nouveau scrutin « dans les 150 jours ». Lundi, en application de ce jugement, la MEC a fixé au 2 juillet la date de la nouvelle élection. Cette date tombe « 149 jours après le jugement » de la Cour , a expliqué devant la presse sa présidente, Jane Ansah. Slate
Coronavirus : décès du saxophoniste Manu Dibango
La légende du saxophone africain Manu Dibango est mort à Paris après avoir contracté le coronavirus. Manu Dibango – plus connu pour sa chanson Soul Makossa de 1972 – est l’une des premières stars mondiales à mourir du Covid-19. Agé de 86 ans, il a fusionné le jazz et le funk avec les sons traditionnels de son pays d’origine, le Cameroun. « C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la perte de Manu Dibango, notre Papy Groove », peut-on lire sur sa page Facebook officielle. … Né en 1933 dans la ville camerounaise de Douala, la carrière musicale de Manu Dibango s’est étendue sur plus de six décennies. Il a travaillé avec des stars telles que la chanteuse sud-africaine Ladysmith Black Mambazo et l’Américain Herbie Hancock. En 2009, le saxophoniste a intenté un procès au motif que Michael Jackson lui avait volé un crochet de sa chanson Soul Makossa pour deux chansons de l’album Thriller, qui s’est vendu à l’échelle mondiale. Michael Jackson a réglé l’affaire à l’amiable. BBC

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*