TUNISIE – COVID – 19 : QUEL IMPACT SUR L’INDUSTRIE HI-TECH ?

Courrier tunisien – 19 Mars 2020 – 10:56 –
Depuis le début mars, gants, gel et masques sanitaires sont de rigueur en boutique
Durement touchée, à terme, à l’image de l’ensemble du commerce globalisé et interdépendant, par les retombées de la pandémie de Coronavirus, l’industrie hi-tech, plus précisément celle du gaming et de la téléphonie mobile, vit néanmoins un véritable paradoxe : le confinement des citoyens en quête de loisirs et d’évasion à domicile a décuplé son chiffre d’affaires ces dernières semaines. A Tunis, nous nous sommes entretenus avec l’un des leaders locaux du secteur de la vente de jeux vidéo.
Majdi et son associée Chedia sont deux visages connus du marché du gaming. A eux deux, ils gèrent trois adresses d’un réseau de vente et de distribution dans l’Ariana, les Berges du Lac et la Marsa. Le couvre-feu instauré hier soir par le président de la République Kais Saïed de 18h00 à 06h00 fait-il les affaires de ce secteur ?
Conscients de l’injonction au confinement qui se profile dès début mars, l’enseigne a rapidement adapté en amont ses messages publicitaires sur les réseaux sociaux, en tentant de faire d’une faiblesse conjoncturelle une force et un atout marketing : « Vous craignez pour vos enfants ? Vous craignez l’ennui lié au confinement sanitaire ? Nous avons la solution ! Défiez l’ennui une année durant s’il le faut ! », peut-on lire sur l’affiche pub pour la console la plus vendue de cette génération.
« L’engouement est incroyable en ce moment, nous atteignons un pic de ventes, jusqu’à 10 Playstation 4 par jour, tout le monde en veut et les parents coopèrent. Idem pour les jeux, en rupture de stocks pour certains titres. Nous travaillons davantage encore que pendant les vacances scolaires ! A tel point que nous avons dû agrandir nos effectifs », confie Majdi entre deux commandes.
Le 14 mars, outre l’instauration d’un guichet de services pour limiter les contacts physiques en boutique et en SAV – réparation, la succursale de l’Ariana a par ailleurs entrepris de diffuser des messages de sensibilisation destinés à sa clientèle, les incitants à opter pour le paiement en ligne sécurisé et la livraison à domicile sur le grand Tunis, de sorte de limiter le plus possible les opérations financières en liquide.
Interrogé sur l’impact éventuel de l’épidémie en cours sur les stocks et les volumes d’importation, Majdi affirme « J’ai pu recevoir une importante livraison jusqu’à hier, pour le reste nous sommes dans l’expectative, les prochains jours seront déterminants ».
Dans le quartier huppé d’Ennasr, un autre revendeur hi-tech se montre toutefois plus circonspect. « Contrairement aux grosses enseignes, nous dépendons énormément des voyageurs particuliers qui importent avec eux de petites quantités. S’il est vrai que le marché prospère ces jours-ci, un embargo d’un mois suffirait à ce que nous mettons la clé sous la porte ! ».
Aujourd’hui 18 mars, Microsoft et Sony, les deux géants du secteur, dévoilent leur prochaine génération de consoles, tout en restant silencieux sur l’échéance initiale prévue pour leur lancement durant les fêtes de fin d’année 2020.
Fortement dépendant des chaînes de fabrication en Chine, le secteur espère une reprise graduelle des usines chinoises qui produisent l’ensemble des composants de ces machines, à commencer par la mémoire Nand flash des supports de stockage SSD, fer de lance de la 9ème génération de consoles de salon, selon Le Courrier de l’Atlas.    

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*