BREVES INFO

Courrier tunisien – 31 mai 2019 –
TUNISIE
1- Le ministre des Droits de l’homme et des relations avec les partis, Mohamed Fadhel Mahfoudh a annoncé, le mardi 28 mai, que sur les 218 partis légalement constitués en Tunisie seuls 50 sont effectivement constitués et actifs. Il a ajouté que 150 mouvements n’ont jamais présenté ni documents  ni comptes. Il a annoncé que les services de son département ont transféré les dossiers de ces formations aux services du contentieux de l’Etat.
2- Le Secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi a déclaré, mardi 28 mai, que la situation en Tunisie était devenue invivable, notamment, par rapport à la cherté de la vie. Il a ajouté que face à ces prix, le tunisien perçoit un salaire qui compte parmi les bus bas au monde. Il a précisé que, selon un classement mondial, la Tunisie occupe la 102ème place sur 115 pays étudiés, par rapport à la valeur des salaires.
ALGÉRIE
1- Mardi 11 juin, « Le Monde Afrique » organise en collaboration avec l’association « Res Publica  » , une matinée de débats autour de l’Algérie, avec des artistes, universitaires, militants, journalistes et entrepreneurs sur le thème : Demain, quelle Algérie ?
2- Le député et membre de la direction du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Ouamar Saoudi, accuse le pouvoir de “prendre en otage” le pays et de mener une “contre-révolution” dont l’objectif, regrette-t-il, est de sauver le système politique en place.
LIBYE
Les deux journalistes libyens, Mohamed Al-Gorj et Mohamed Chibani, qui avaient disparu le 2 mai sur une ligne de front au sud de Tripoli, ont été arrêtés par une milice pro-Haftar. Ils ont été libérés le 24 mai et ont regagné leur ville natale de Zinten a annoncé leur employeur, la chaîne de télévision Libya Al-Ahrar. L’information a été confirmée par Reporters sans frontières (RSF) qui a exprimé son « soulagement ».
MAROC
Le conseiller principal du président Donald Trump, Jared Kushner, l’envoyé spécial de Trump pour les négociations internationales, Jason Greenblatt, et l’envoyé spécial pour l’Iran Brian Hook se trouvent, mardi 28 mai, au Maroc. Ils tentent de décrocher le soutien du royaume autour du «Deal du siècle» que les Etats-Unis s’apprêtent à dévoiler.
POLISARIO
Le Front Polisario s’est dit, jeudi 23 mai, «profondément attristé d’apprendre» le départ de Horst Köhler, moins de deux ans après sa nomination au poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara. Dans sa réaction, approuvée par l’Algérie, le mouvement appelle aussi à une «désignation rapide» d’un successeur.
SYRIE
1- Un « mécanisme juridictionnel » international est actuellement à l’étude pour juger les djihadistes étrangers, selon Jean-Yves Le Drian ministre français des Affaires étrangères.
2- Une équipe de la chaîne Sky News dit avoir été visée délibérément, jeudi 23 mai, par des forces du régime. « Nous avons été repérés par un drone militaire, puis pris pour cible à plusieurs reprises », explique la reporter Alex Crawford. Une vidéo montre l’équipe en train d’essuyer des tirs nourris.
FRANCE
Le Parlement a adopté jeudi 23 mai une réforme du statut d’autonomie de la Polynésie qui reconnaît le rôle joué par ce territoire dans le développement de la capacité de dissuasion nucléaire française, ainsi que ses conséquences, notamment sanitaires. Les cinq archipels et 118 îles de Polynésie attendaient depuis longtemps cette reconnaissance. De 1966 à 1996, les atolls de Mururoa et Fangataufa ont été le théâtre de 193 essais nucléaires, qui ont eu des effets sur la santé et l’environnement des populations.
EUROPE
1- La justice européenne a rejeté un pourvoi de Marine Le Pen, qui contestait une nouvelle fois le remboursement de 300 000 euros au Parlement européen pour l’emploi douteux d’une assistante quand elle était eurodéputée.
2- Vingt-quatre ans après l’entrée en vigueur des accords de Schengen, une partie des candidats aux élections européennes réclament le retour d’une séparation entre les pays de l’Union.
CENTRAFRIQUE
Plus de 50 civils ont été tués ces derniers jours, dans une série d’attaques attribuées à un des nombreux groupes armés sévissant dans la région, le groupe 3R (Retour, réclamation, réconciliation). Il s’agit de la tuerie la plus importante depuis la signature, le 6 février dernier, d’un accord de paix entre le gouvernement et 14 groupes armés. Ce nouveau massacre a été perpétré près de la ville de Paoua, à proximité de la frontière avec le Tchad, selon la force onusienne dans le pays (Minusca).
ETATS-UNIS
1- Le président américain  pourrait accorder sa grâce à plusieurs soldats accusés de crimes de guerre en Irak et en Afghanistan. Une perspective qui fait polémique.  Des documents seraient en cours de préparation pour cette grâce, qui pourrait intervenir pour le Memorial Day, jour férié consacré à la mémoire des militaires morts au front.
2- Le ministère américain de la Justice a annoncé dix-sept nouveaux chefs d’inculpation à l’encontre du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, dans un communiqué (en anglais) publié jeudi 23 mai. L’Australien avait déjà été inculpé pour piratage informatique. Cette fois, les Etats-Unis lui reprochent notamment d’avoir mis en danger certaines de leurs sources lors de la publication en 2010 d’environ 750000 documents militaires et diplomatiques. Ils l’accusent aussi d’avoir « comploté » avec l’ex-analyste américaine Chelsea Manning, condamnée en 2013 pour avoir été à l’origine de cette fuite. Julian Assange est soupçonné de l’avoir « aidée à obtenir des informations confidentielles en sachant qu’elles pouvaient être utilisées au détriment des Etats-Unis et à l’avantage d’une nation étrangère ».
3- L’administration Trump reporte la sortie d’un billet à l’effigie d’une militante anti-esclavagiste. Le projet de faire figurer le portrait d’Harriet Tubman, une militante noire anti-esclavagiste active dès 1850, sur les billets de 20 dollars est reporté au moins jusqu’à 2028, a indiqué mercredi le secrétaire américain du Trésor Steven Mnuchin.
4- Le professeur de sciences politiques, Paul May reproche à l’administration Trump de favoriser l’immigration des élites alors que des secteurs de l’hôtellerie, l’agriculture et la construction manque cruellement de main-d’œuvre.
CHINE
Dans certaines villes, pour humilier publiquement les mauvais payeurs, une sonnerie de téléphone annonce que le correspondant est un mauvais payeur, et qu’il doit payer ses dettes. Quand vous devez de l’argent, votre téléphone adoptera une sonnerie très particulière, la sonnerie de la honte. « Nous vous signalons que votre correspondant est inscrit sur la liste noire. Veuillez s’il vous plaît exhorter cette personne à remplir ses obligations légales », peuvent entendre les personnes autour.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*